L’hygiène commerciale est une obligation réglementée

La loi sur le travail réglemente les relations de travail par le biais de lois, de décrets et de divers règlements. La sécurité et l’hygiène sont des sujets couverts par le droit du travail. Par conséquent, les entreprises doivent se conformer aux lois en vigueur en matière de santé et de sécurité.

L’acronyme HACCP signifie Hazard Analysis Critical Control Point, qui se traduit en français par Hazard Analysis – Critical Control Point of Control. On parle souvent de la norme HACCP, mais c’est avant tout une méthode et un système de management visant à éliminer méthodiquement tout risque de contamination, notamment pour les gants jetables.C’est une méthode parce qu’elle fournit une procédure de référence pour identifier, évaluer et maîtriser les dangers potentiels qui menacent la sécurité alimentaire. C’est un système de management car il repose sur un socle scientifique et cohérent et intègre une démarche d’amélioration continue qui lui permet de remettre en question en permanence sa pratique, de lui permettre d’évoluer et de prendre en compte les progrès réalisés.

Nous travaillons avec vous pour faire le point sur les points de vigilance de l’entreprise en matière d’hygiène et de sécurité des chantiers.

Hygiène de l’entreprise :

Tous les secteurs d’activité mettent l’accent sur l’hygiène, tant pour le bien-être des salariés que pour la qualité des biens et services vendus aux consommateurs. Les secteurs professionnels comme l’hygiène ou la restauration font l’objet d’un encadrement et d’une réglementation sanitaire plus stricte. Dans ces zones, le manque d’hygiène peut entraîner des conséquences très graves : intoxication alimentaire, infection, décès, etc. Le secteur de la restauration est soumis aux normes HACCP, méthode de contrôle de la sécurité alimentaire. L’HACCP n’est pas une norme mais un référentiel de qualité.

Les laveries, quant à elles, doivent respecter les normes établies par le RABC. Il contrôle le risque de contamination biologique dans les domaines de l’entretien et du nettoyage des vêtements. Toutes les activités professionnelles doivent respecter des obligations de sécurité et d’hygiène, même si certains secteurs d’activité doivent respecter des normes spécifiques.

Les acteurs de l’hygiène en entreprise :

Les employeurs sont responsables de la santé et de la sécurité au travail. Ils doivent mettre en place des solutions pour se conformer à la réglementation en vigueur. Les employeurs et les membres seniors doivent établir des plans de prévention des risques. Les employés doivent être formés et comprendre ces sujets (santé et sécurité).

Les employeurs doivent veiller à la santé physique et mentale de leurs employés. La propreté et l’organisation des lieux sont des éléments à vérifier.

Les employés ont un rôle de supervision. En effet, dans les grands établissements, les salariés forment le CHSCT : Comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail. Ils ont pour mission de veiller à l’application des normes sanitaires. Dans les plus petites entreprises, TPE et PME, les représentants du personnel sont chargés de cette mission.

Les médecins du travail peuvent également jouer un rôle dans les entreprises. Ils conseillent sur l’application des normes et sensibilisent le personnel à ces enjeux. Les médecins alertent les employeurs sur les risques pour la santé. Ils alertent également les secours extérieurs en cas de danger réel (services de santé…).

Les services de santé sont extérieurs à l’entreprise. Ils font partie de l’Inspection du travail dont la mission est de contrôler l’application des normes d’hygiène et de sécurité.

Règlements et obligations :

Le droit du travail réglemente et normalise les conditions de travail pour éviter tout abus. Ainsi, il protège les travailleurs contre les accidents et les maladies. Comme nous vous l’avons expliqué, certains départements professionnels doivent composer avec des normes supplémentaires. Cependant, tous les secteurs d’activité doivent suivre les règles ci-dessous. Les locaux de l’entreprise doivent être en bon état, c’est-à-dire propres et rangés. Ils doivent également disposer d’un éclairage optimal pour limiter la fatigue visuelle.

Les bureaux, ateliers, espaces clos doivent être chauffés pendant les périodes les plus froides et protégées des intempéries. Les entreprises doivent mettre à disposition des salariés des sanitaires (douches) et des vestiaires lorsque les salariés effectuent des tâches salissantes.

Les locaux doivent être équipés d’un système de ventilation pour renouveler l’air intérieur. Il est interdit aux employés de fumer dans les locaux. Pas de déjeuner à votre poste de travail. Les salariés doivent déjeuner dans les locaux prévus à cet effet : salle de repos, salle à manger, etc.

Les entreprises doivent se protéger contre les risques d’incendie et d’électricité, et les employés doivent connaître les procédures à suivre dans ces situations. Des écouteurs ou des bouchons d’oreille doivent être fournis au personnel pour les protéger des nuisances sonores. Les employés doivent être régulièrement formés à la manipulation de produits dangereux et chimiques.

Enfin, les locaux doivent disposer de toilettes séparées par sexe. Il y a 2 armoires pour 20 femmes et 1 armoire pour 20 hommes et 1 urinoir.

Puisque la norme HACCP est obligatoire, le logiciel HACCP est présent pour vous aider à bien assurer la formation HACCP . A lire aussi Quels sont les types de parrainage d’entreprise ?

Related Posts